Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Une souris rose
  • Une souris rose
  • : Chroniques ordinaires d'une militante socialiste rénovatrice de Haute-Garonne.
  • Contact

Paroles

On est socialiste à partir du moment où l'on a cessé de dire « bah,  c'est l'ordre des choses et nous n'y changerons rien », à partir du moment où l'on a senti que ce prétendu ordre des choses était en contradiction flagrante avec la volonté de justice, d'égalité et de solidarité qui vit en nous.

Léon Blum

Rechercher

http://agauchepourgagner.fr

25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 23:05
23mars2010_airbus_2.JPG

1er tour des régionales, première indication de la défaite qui s'annonçait pour la droite. Résultat : un déni de réalité des ténors de l'UMP.
2e tour des régionales, la défaite prévisible devient bérézina. Résultat : l'ouverture se fait à droite au gouvernement, puisque les écologistes ont fait un bon score on abandonne la taxe carbonne, puisque la gauche domine largement on donne tous les signes politiques d'un "à droite toutes".
En toute logique sarkoziste, donc.
Le 3e tour, dans ce contexte, serait-il dans la rue mardi dernier ?
Ma foi, à voir la manifestation toulousaine comme à entendre les échos de toutes celles qui ont eu lieu dans le pays, on ne peut sérieusement ignorer l'état de mécontentement qui s'est exprimé là aussi.

23mars2010_airfrance_astrium.JPG

Beaucoup d'éléments jouaient pourtant en défaveur d'une forte mobilisation. La division syndicale d'abord, CGC et CFTC ne s'étant pas joint cette fois à l'appel unitaire, et FO jouant le même jour, mais à part. La couverture médiatique focalisée sur les élections, et annonçant d'avance une mobilisation réduite. Le calendrier des "réformes", cette journée ne se situant pas au moment d'une annonce concrète sur les retraites par exemple.
Une bonne surprise, ont dit du coup les confédérations, avec 800 000 manifestants, au fil de multiples manifestations, importantes partout.
Les chiffres sont souvent sujets à contestation, avec des écarts parfois ridicules. Mais il suffit d'être sur place pour se rendre compte de l'état de mobilisation réel. Et à Toulouse, comme ailleurs, en effet la manifestation a été un succès. La presse d'ailleurs l'a souligné.
23_mars2010_retraites_1.JPG

J'ai remonté une bonne partie du cortège depuis la tête. Je n'ai en effet pas démarré avec mon syndicat, ayant commencé par un détour au Tribunal de Grande Instance pour soutenir les salariés avec l'intersyndicale de Freescale, obligés en catastrophe de venir au TGI pour une audience,  la direction de l'entreprise ayant contre toute attente et toute logique refusé le report demandé. Ca ne leur a pas porté chance, j'y reviendrais...
J'ai ensuite rejoint le parcours de la manif, mais bien trop loin car elle avait finalement à peine démarré, ce qui m'a un peu usé les semelles mais permis de voir pas mal de monde en passant.
Devant étaient comme toujours les plus forts contingents, ceux de la CGT.
La presse a relevé la présence nombreuse des salariés du privé. Il est vrai que les banderolles très diverses (et encore, tout le monde n'a pas de banderolle) témoignaient bien que les salariés étaient bien représentés. Pour ne citer que quelques unes des industries de la métallurgie de Haute-Garonne, les banderolles d'Airbus, de Thalès, d'Astrium, de Latécoère, de Liehberr Aerospace, de Continental, de Microturbo, comme les blouses des anciens de Molex venus en bus, étaient bien visibles.

23mars2010_liebherr.JPG

Dans le secteur public, on a bien senti monter la mobilisation sur les suppressions de postes.
Dans le secteur privé, les retraites inquiètent, mais ce qui a me semble-t-il mobilisé ce mardi c'est surtout l'emploi - avec les plans sociaux, emblématiques ou plus petits, le chômage partiel l'année dernière, la précarité qui monte partout - et les salaires, dans la période où ont commencé les négociations salariales annuelles, avec des mobilisations suivies - dans le groupe Thalès en ce moment, à Liebherr il y a quelques semaines, pour ne prendre que quelques exemples toulousains.
Bref, un 3e tour ensoleillé et prometteur, que le gouvernement ferait bien d'entendre, s'il en est encore capable.
Quant à Freescale, bonne nouvelle aujourdh'ui : le juge des référés a rendu sa décision : suspension du PSE. L'audience sur le fond pour l'annulation du PSE a été reportée au 1er avril.
23mars2010_conti_freescale.JPG

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Actions
commenter cet article

commentaires