Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Une souris rose
  • Une souris rose
  • : Chroniques ordinaires d'une socialiste de Haute-Garonne.
  • Contact

Paroles

On est socialiste à partir du moment où l'on a cessé de dire « bah,  c'est l'ordre des choses et nous n'y changerons rien », à partir du moment où l'on a senti que ce prétendu ordre des choses était en contradiction flagrante avec la volonté de justice, d'égalité et de solidarité qui vit en nous.

Léon Blum

Rechercher

http://agauchepourgagner.fr

15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 23:36

P1010007.JPGIl y a 219 ans la révolution française apportait avec elle la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.
« Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément. » (Art. 3).
Il y a 217 ans, le droit de vote voyait le jour, avec le suffrage censitaire indirect dans la constitution.
Il y a 216 ans, le suffrage universel masculin était voté pour la première fois par la Convention. 
Il y a 213 ans, le suffrage censitaire revenait avec le Directoire.
« IV - Assemblées électorales - Art. 35. - Nul ne pourra être nommé électeur, s'il n'a vingt-cinq ans accomplis, et s'il ne réunit aux qualités nécessaires pour exercer les droits de citoyen français, l'une des conditions suivantes, savoir : 
- Dans les communes au-dessus de six mille habitants, celle d'être propriétaire ou usufruitier d'un bien évalué à un revenu égal à la valeur locale de deux cents journées de travail, ou d'être locataire, soit d'une habitation évaluée à un revenu égal à la valeur de cent cinquante journées de travail, soit d'un bien rural évalué à deux cents journées de travail ; 
- Dans les communes au-dessous de six mille habitants, celle d'être propriétaire ou usufruitier d'un bien évalué à un revenu égal à la valeur locale de cent cinquante journées de travail, ou d'être locataire, soit d'une habitation évaluée à un revenu égal à la valeur de cent journées de travail, soit d'un bien rural évalué à cent journées de travail ; 
- Et dans les campagnes, celle d'être propriétaire ou usufruitier d'un bien évalué à un revenu égal à la valeur locale de cent cinquante journées de travail, ou d'être fermier ou métayer de biens évalués à la valeur de deux cents journées de travail.
- A l'égard de ceux qui seront en même temps propriétaires ou usufruitiers d'une part, et locataires, fermiers ou métayers de l'autre, leurs facultés à ces divers titres seront cumulées jusqu'au taux nécessaire pour établir leur éligibilité. »
Il y a 209 ans, le Consulat instituait le suffrage universel masculin pour les plus de 21ans, limité par le système des listes de confiance : élection au suffrage universel de listes de confiance communales, qui élisent des listes départementales, qui élisent  une liste nationale dans laquelle Le Sénat choisit les membres des assemblées législatives.
Il y a 193 ans sous la Restauration, le suffrage universel masculin était de nouveau remplacé par à un suffrage censitaire. Seuls les hommes de plus de 30 ans payant une contribution directe de 300 francs ont le droit de vote.
Il y a 188 ans une loi permettait aux électeurs les plus imposés comme les grands propriétaires fonciers de voter deux fois.
Il y a 178 ans, avec la monarchie de juillet, le double vote était supprimé, l’âge minimum pour voter était abaissé à 25 ans, et la gauche portait une réforme électorale avec l'abaissement du cens et l'ouverture du droit de vote à des personnes ne justifiant pas du cens requis mais ayant démontré leurs « capacités » par certaines fonctions (officiers supérieurs et généraux, membres de l'Institut, professeurs, etc.)..Suffragette 1928 Paris. (site Université d'Angers)
Il y a 160 ans, la République décrétait le suffrage universel par un vote secret pour les hommes de plus de 21 ans.
Il y a 80 ans, on emmenait au poste des manifestantes de la Ligue française du droit des femmes qui manifestaient pour le droit de vote à Paris.
Il y a 63 ans, en France les femmes votaient pour la première fois.
Il y a 34 ans, un jeune de 18 ans pouvait voter.
Aujourd’hui encore, tous les étrangers habitant et travaillant en France ne peuvent pas voter dans leur commune s’ils ne sont pas citoyen européens.
Alors, dimanche, une petite pensée pour tout ce chemin pour juste pouvoir déposer un bulletin dans l’urne…

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Actions
commenter cet article

commentaires