Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Une souris rose
  • Une souris rose
  • : Chroniques ordinaires d'une militante socialiste rénovatrice de Haute-Garonne.
  • Contact

Paroles

On est socialiste à partir du moment où l'on a cessé de dire « bah,  c'est l'ordre des choses et nous n'y changerons rien », à partir du moment où l'on a senti que ce prétendu ordre des choses était en contradiction flagrante avec la volonté de justice, d'égalité et de solidarité qui vit en nous.

Léon Blum

Rechercher

http://agauchepourgagner.fr

6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 22:01

coucher de soleil

Bonne année à vous qui passez par ici !

A ma famille en premier lieu, jamais trop de voeux partagés pour une paisible année, aussi belle et heureuse que possible.

A mes camarades socialistes, ceux qui résistent dans ces crises qui n'en finissent pas, ceux qui tiennent bon dans l'adversité, ceux qui se battent, ceux qui veulent le changement, maintenant, ceux qui espèrent qu'en Juin, peut-être... une très bonne année militante ! 

A mes camarades de la cgt, ceux qui résistent contre des attaques qui ne devraient pas venir de là, ceux qui tiennent bon dans l'adversité, ceux qui se battent sur le terrain avec grandes difficultés, ceux qui attendent qu'une page se tourne à Montreuil, ceux qui espèrent qu'ensuite, peut-être... une très bonne année syndicale ! 

A mes camarades de gauche, d'où qu'ils soient, engagé-e-s ici, ou là, ou même là, oui, ceux qui résistent contre les ombres inquiétantes et les appétits rapaces, ceux qui se battent d'une manière ou d'une autre, militants politiques ou syndicaux, pour que demain soit meilleur, ceux qui ont des valeurs, ceux qui défendent leurs idées tout en respectant celles des autres, ceux qui espèrent encore ... une très bonne année engagée ! 

Et pour prendre des forces, un peu de poésie... Carpe diem.

 

Saisir l'instant

Saisir l’instant tel une fleur
Qu’on insère entre deux feuillets
Et rien n’existe avant après
Dans la suite infinie des heures.
Saisir l’instant.

Saisir l’instant. S’y réfugier.
Et s’en repaître. En rêver.
À cette épave s’accrocher.
Le mettre à l’éternel présent.
Saisir l’instant.

Saisir l’instant. Construire un monde.
Se répéter que lui seul compte
Et que le reste est complément.
S’en nourrir inlassablement.
Saisir l’instant.

Saisir l’instant tel un bouquet
Et de sa fraîcheur s’imprégner.
Et de ses couleurs se gaver.
Ah ! combien riche alors j’étais !
Saisir l’instant.

Saisir l’instant à peine né
Et le bercer comme un enfant.
A quel moment ai-je cessé ?
Pourquoi ne puis-je… ?

Esther Granek

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Evasions
commenter cet article

commentaires