Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Une souris rose
  • Une souris rose
  • : Chroniques ordinaires d'une militante socialiste rénovatrice de Haute-Garonne.
  • Contact

Paroles

On est socialiste à partir du moment où l'on a cessé de dire « bah,  c'est l'ordre des choses et nous n'y changerons rien », à partir du moment où l'on a senti que ce prétendu ordre des choses était en contradiction flagrante avec la volonté de justice, d'égalité et de solidarité qui vit en nous.

Léon Blum

Rechercher

http://agauchepourgagner.fr

17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 21:32

J’étais jeudi soir à Roques-sur-Garonne, à l’aimable l’invitation de Jean-Marie Blanchard, secrétaire de section, qui organisait une réunion commune avec les sections de Roquettes, Portet, Pinsaguel, Labarthe et Pins Justaret. Car sur le terrain, il y a, heureusement, des militants qui agissent, et ont le sens de l’immense responsabilité collective des socialistes. Pas comme certains « responsables » - si l’on ose employer ce mot - suivez mon regard… et passons à des choses plus intéressantes.

Il s’agissait d’une réunion de propositions, qui avait pour objectifs de restituer les suites du précédent débat et de présenter le pacte présidentiel dévoilé à Villepinte.

Floréal Sarralde, secrétaire de section de Roquettes, a commencé par résumer la synthèse faite après le débat participatif, où 80 participants avaient planché sur les thèmes de l’éducation et de la vie chère.

Certains, à droite surtout, ont pu moquer cette phase participative. Les médias ont pu faire comme si rien ne se passait dans la campagne. Et pourtant, il s’est passé beaucoup, mine de rien. En Haute-Garonne, 74 débats participatifs ont eu lieu. Ils ont réuni selon les endroits des dizaines à des centaines de participants, avec, et c’était le but, une proportion parfois importante de gens qui n’ont pas leur carte au PS, mais sont venus tout simplement dire ce qu’ils pensaient. La synthèse départementale est en ligne sur le tout nouveau blog de la fédération, des vidéos sur le site de campagne segolene31.

Autre fait marquant, le souci d’un aller-retour entre ce qui est dit sur le terrain, et ce qui en est fait ensuite. 14 des propositions issues des débats de Haute-Garonne ont été reprises dans la synthèse nationale. A Roques, a été souligné aussi ce lien entre ce qui avait été dit et le pacte de notre candidate.

Après la synthèse, les secrétaires de section ont présenté quelques thèmes du pacte présidentiel. Impossible en effet d’en faire le tour en une réunion, surtout en ayant le souci, de nouveau, de donner la parole à la salle, pour susciter les réactions, qui furent nombreuses.

Nous n’avons pas esquivé le débat sur le financement du projet. Il n’y a pas de raison, car nous n’avons pas à rougir du travail déjà fait, depuis le chiffrage du projet socialiste dès Juin. Surtout quand on regarde comment cela se passe du côté de la droite (voir l’interview d’Arnaud Montebourg sur LCI qui pointe la facture de Nicolas Sarkozy : 110 milliards d'euros). Mais nous n’avons pas non plus à nous laisser imposer le calendrier. Une chose après l’autre. Il nous faut maintenant continuer sur le fond, et populariser le programme. C’est ce qui sera fait avec de nouvelles opérations « tous sur le pont ». Des réunions de restitution seront organisées le 5 mars, dans chacune des  circonscriptions.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Socialiste
commenter cet article

commentaires