Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Une souris rose
  • Une souris rose
  • : Chroniques ordinaires d'une militante socialiste rénovatrice de Haute-Garonne.
  • Contact

Paroles

On est socialiste à partir du moment où l'on a cessé de dire « bah,  c'est l'ordre des choses et nous n'y changerons rien », à partir du moment où l'on a senti que ce prétendu ordre des choses était en contradiction flagrante avec la volonté de justice, d'égalité et de solidarité qui vit en nous.

Léon Blum

Rechercher

http://agauchepourgagner.fr

19 avril 2007 4 19 /04 /avril /2007 00:05

Je reviens du meeting, la tête encore pleine des clameurs enthousiastes résonnant sous les voûtes d’un Parc des Expositions archi-comble. 22 000 personnes nous a-t-on dit.

Ambiance surchauffée, dans tous les sens du terme. Beaucoup de jeunes. Des drapeaux partout, socialistes, français, espagnols. François Hollande la voix cassée en cette fin de campagne, mélangeant virulence et gravité contre la droite à l’humour dont il sait faire preuve. Une multitude de responsables nationaux avaient fait le déplacement. Images rares que de les voir ainsi serrés en bas de la scène, attendant les discours. Ovation à Danielle Mitterrand tous sourires - quelle présence cette femme ! Puis une arrivée splendide, Ségolène Royal et José Luis Zapatero, rayonnants tous les deux, quelle belle image ! Les mots en espagnols pour dire le soutien à Ségolène et l’espoir pour la France et la gauche. Les mots de Ségolène, pour parler de la France qu’elle veut construire, « avec vous », comme elle dit souvent, entrecoupés par les « Ségolène, présidente », et les « on va gagner » d’une salle déchaînée.

Oui, un beau et grand meeting, dans la grande tradition toulousaine.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans En campagne
commenter cet article

commentaires

Bruno 20/04/2007 14:32

Je soulignerais qu'il a été question d'Europe, que le couple franco-espagnol pourrait peut être faire que l'Europe politique et sociale reparte avec le support du gouvernement italien et pourquoi pas le gouvernement allemand dans la foulée, qu'enfin le drapeau européen était aussi sur la scène pour accompagner les jeunes qui ont entouré Ségolène Royal et José Luis Zapatero. De beaux symboles pour l'Europe des jeunes.