Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Une souris rose
  • Une souris rose
  • : Chroniques ordinaires d'une socialiste de Haute-Garonne.
  • Contact

Paroles

On est socialiste à partir du moment où l'on a cessé de dire « bah,  c'est l'ordre des choses et nous n'y changerons rien », à partir du moment où l'on a senti que ce prétendu ordre des choses était en contradiction flagrante avec la volonté de justice, d'égalité et de solidarité qui vit en nous.

Léon Blum

Rechercher

http://agauchepourgagner.fr

26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 23:31

Ce samedi fut politique, ici et là-haut, mais quel contraste !

En Haute-Garonne à RM 31 nous avions choisi d'organiser une journée autour de ce qui a fait la force des rénovateurs depuis 2002 : la réflexion politique avant la stratégie, les remises en question plutôt que le confort des certitudes.

Difficile de sacrifier à l’envie de repos un beau samedi ensoleillé, le premier libre après tant de week-ends bloqués pour cause d’élections. Voilà ce que je me disais ce matin là, en attendant sur un parking le camarade à qui j’avais donné rendez-vous. Et pourtant, plus de 150 personnes sont venues ce samedi là à Paulhac. Un bel encouragement !

Après une mise en route un peu laborieuse mais conviviale, sympathique et agaçante tradition socialiste, pour cause d’arrivées tardives, de café à prendre et de logistique à mettre en place, nous voilà écoutant Didier Cujives nous accueillir dans sa toute belle salle des fêtes.

Nous avions choisi de consacrer la matinée à trois ateliers de travail : un premier portait sur les thèmes « Emploi, économie et formation professionnelle, un autre traitait des « Mécanismes de solidarité, protections sociales, retraites, fiscalité » Je présidais pour ma part celui intitulé « Nouvelles institutions et démocratie sociale ».

Un autre de nos choix était de nous tourner vers l’extérieur, par des invitations élargies,  comme par le choix des intervenants. Car nous sommes de ceux qui croient que pour reconstruire il faut ouvrir portes et fenêtres pour écouter ce qui se pense ailleurs. Pour l'atelier que j'animais, j’avais donc invité Xavier Petrachi, Délégué Syndical Central CGT Airbus, camarade de combat syndical mais non politique, à nous apporter son regard sur la démocratie sociale. Emilie Marcovici, enseignante en droit public, qui a publié « La gauche et la Vie république » (éditions L’Harmattan) intervenait sur le volet institutionnel. Deux volets différents mais pourtant liés dans notre 6e république.

Le temps était compté, mais les interventions liminaires de nos invités furent très riches, comme les échanges qui suivirent. J’ai été frappée aussi de l’attention, du sérieux et de l’écoute des participants. Les échos des autres ateliers vont dans le même sens, et nous montrent, ce qui fait beaucoup de bien, que nous étions dans la bonne voie : celle qui met en valeur la partie la plus noble de la politique.

Il y a toujours une certaine frustration dans ce genre de réunion de ne pouvoir aller au bout de la construction politique. Il y a en effet tant à débattre et imaginer. C’est pourquoi nous avons décidé que ce ne serait qu’un début, plutôt un redémarrage. En complément du travail des rapporteurs présenté en fin de matinée (et bravo à Stéphan sur cet atelier pour ce difficile et très réussi exercice ) un compte-rendu sera diffusé, et surtout le travail se poursuivra, à Fouras et en Haute-Garonne après l’été par des commissions que nous ferons vivre.

Après ces heures de réflexion, il fit bon profiter du soleil et du buffet. Pas de tralala chez les rénovateurs, on se trouve sa table, son coin de pelouse ou on mange debout, le tout c’est de discuter ! La reprise en assemblée générale fut donc un peu difficile. Mais après les dernières gouttes de café, le silence revint pour écouter Xavier Petrachi, cette fois es-qualité de responsable syndical Airbus, et de retour du Bourget, nous faire part de l’actualité autour du tristement célèbre Power8 et ses conséquences, et Didier Cujives donner son point de vue de conseiller régional.

Au programme pour finir, rien de moins que la question de la rénovation du PS et de la reconstruction à gauche. Etienne Morin, président de RM 31, revenu de Paris où s’était préparé le conseil national, nous donna un éclairage sur la situation politique. Le premier bilan de la présidentielle commence à être tiré. Quelle place prendrons-nous maintenant dans ce parti ? Nous n’avons pas vocation à y rester minoritaires. Il nous faut travailler et construire, le plus nombreux possible, et avoir l’ambition de constituer un grand parti de la gauche. Et non, pour le moment, préjuger de qui incarnera cet avenir. La route sera longue et pleine d’ornières encore une fois, mais nous en avons l’habitude. Un peu de lassitude peut-être, comme l’impression de recommencer toujours, congrès après congrès. Mais aussi intacte l’impérieuse nécessité de la rénovation.

Pendant de temps là, à Paris, un Conseil National bien verrouillé, où notre ex-candidate avait cru bon de ne pas même se déplacer, accouchait d’un texte couru d’avance, expliquant combien il était important et urgent d’engager la rénovation du parti, à la sauce hollandaise assaisonnée de poivre et sel éléphantesque : en s’empressant de prendre bien le temps de ne surtout rien bouger… Car selon la formule d’un éditorialiste de Libé, au PS, depuis des années, « on ne change pas une équipe qui perd » …

Voilà pourquoi si la journée fut riche et réconfortante, la soirée fut un peu colère…

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Rénovation
commenter cet article

commentaires

Jacques De Paoli 28/06/2007 13:36

Entre l'étouffoir et l'espoir y aurait-il place pour le grand soir?

christophe cavaillÚs 28/06/2007 05:26

Bonjour, une cyber pétition circule pour l'application EFFECTIVE du non cumul des mandats aux instances du PS tel que prévu par le Projet et le Pacte présidentiel.Pour la signer laisser un message sur mon blog http://www.christophecavailles.netet éventuellement la faire circuler par msg et/ ou sur ton blogcordialement,CC