Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Une souris rose
  • Une souris rose
  • : Chroniques ordinaires d'une militante socialiste rénovatrice de Haute-Garonne.
  • Contact

Paroles

On est socialiste à partir du moment où l'on a cessé de dire « bah,  c'est l'ordre des choses et nous n'y changerons rien », à partir du moment où l'on a senti que ce prétendu ordre des choses était en contradiction flagrante avec la volonté de justice, d'égalité et de solidarité qui vit en nous.

Léon Blum

Rechercher

http://agauchepourgagner.fr

15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 23:11

Cet été le groupe socialiste du conseil régional a publié un communiqué s’inquiétant des chiffres relevés dans le registre national des cultures OGM publié par le Ministère de l’Agriculture. Au contraire d’un moratoire, la situation empire : en Midi-Pyrénées, la production de maïs génétiquement modifié MON 810 représente 72 % des surfaces nationales, avec plus de 15 000 hectares ! Maintenant le Grenelle de l’environnement se développe en réunions régionales. C’est incompréhensible, mais il n’y aura pas de réunion en région toulousaine. Peur des ours, peur d’aborder ici surtout le dossier OGM ? En politique,  la première exigence n’est-elle pas la cohérence, y compris celle de ne pas fuir le débat et les problèmes là où ils se trouvent vraiment ?

J’apprends que le même Grenelle de l’environnement était aujourd’hui à Chalons en Champagne pour une des 17 réunions publiques de consultations organisées dans les différentes régions. Il se trouve que dans quelques jours sera au tribunal de la même ville un maire à qui l’on reproche un arrêté interdisant la culture d’OGM en plein champ dans sa commune. Faut-il donc débattre d’un côté et se défendre au tribunal de l’autre ?

Voici le communiqué publié par la fédération PS de Haute-Marne pour cet élu que je ne connais pas mais à qui j’exprime, sur sa prise de position, ma solidarité. 

 

Grenelle de l’environnement à Châlons et OGM : pour la suspension des procédures à l’encontre de Gilles Desnouveaux, maire de Reynel !

La démarche du Grenelle de l’environnement engagée par le gouvernement sur une proposition émanant des associations environnementales semble pouvoir déboucher sur le déblocage du dossier OGM. Un cadre juridique stable, inspiré de l’expérience des pays voisins, et conforme aux directives européennes pourrait enfin voir le jour et nous nous en félicitons.

 

A l’heure où même la FNSEA envisage le gel de nouvelles cultures transgéniques jusqu'au vote d’une loi, il serait regrettable que la consultation de ce Lundi à Chalons, et plus largement la dynamique du Grenelle soit entachée du maintien d’une forme d’acharnement de la part des services de l’Etat par routine judiciaire. Un moratoire judiciaire est l’autre face de la même médaille.

Le 18 octobre, Gilles Desnouveaux, maire de Reynel (canton d’Andelot Blancheville, Haute-Marne), est convoqué à une audience du Tribunal Administratif de Châlons suite à l’arrêté interdisant la culture d’OGM en plein champ qu’il avait pris en 2004. Nous demandons la suspension pure et simple des procédures engagées à l’encontre de Gilles Desnouveaux, maire de Reynel, en attendant le vote de la loi et leur classement sans suite.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Actions
commenter cet article

commentaires

Claudie Moine 13/12/2007 14:17

Il faudrait que la souris rose se réveille . L'hibernation, c'est fini . Deux mois d'arrêt, c'est bien long . Bon courage !