Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Une souris rose
  • Une souris rose
  • : Chroniques ordinaires d'une militante socialiste rénovatrice de Haute-Garonne.
  • Contact

Paroles

On est socialiste à partir du moment où l'on a cessé de dire « bah,  c'est l'ordre des choses et nous n'y changerons rien », à partir du moment où l'on a senti que ce prétendu ordre des choses était en contradiction flagrante avec la volonté de justice, d'égalité et de solidarité qui vit en nous.

Léon Blum

Rechercher

http://agauchepourgagner.fr

4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 13:00

lettreauxfrancaisFH2012.pngLibération a publié hier la tribune de François Hollande.

La droite fait mine de s'offusquer - mais si on écoute Jean-François Copé, dès qu'on critique Nicolas Sarkozy et sa politique, on est agressif ! Drôle de conception de l'opposition démocratique. Les ficelles de la stratégie de l'UMP sont tout de même un peu grosses. Tempêtes dans un verre d'eau sur la forme. Sur le fond, en revanche, on n'a pas entendu l'UMP défendre ce qui est contesté. Et en effet, il y a beaucoup à dire sur le bilan de la droite au pouvoir, et singulièrement celui des cinq dernières années.

Extrait :

" La dépression économique est là, l’angoisse sociale est partout, la confiance nulle part. J’affirme avec netteté où se situent les responsabilités. Certes, depuis 2008, il y a la crise. Elle est le produit de la mondialisation débridée, de l’arrogance et de la cupidité des élites financières, du libéralisme effréné, sans oublier l’incapacité des dirigeants européens à dominer la spéculation. Il y a surtout les politiques injustes et stériles menées depuis dix ans, les fautes économiques et morales de ce dernier quinquennat. Il y a donc la responsabilité personnelle de celui qui est au sommet de l’Etat depuis cinq ans."

Alors oui, en ce début d'année, le moment est venu d'entrer dans une nouvelle étape de la campagne des présidentielles. François Hollande le fait en marquant ses valeurs et principes.

Extrait :

"Je sais que beaucoup d’entre vous se demandent si notre pays a encore le choix de son destin ou s’il est condamné à appliquer un programme décidé ailleurs ou dicté par les marchés financiers. Beaucoup doutent de notre capacité collective à décider de notre avenir, et de notre liberté de nous mettre en mouvement selon nos valeurs et notre modèle social. Beaucoup s’interrogent sur la réalité de notre souveraineté. A tous ces Français, je veux dire : oui, nous pouvons, même dans une économie mondialisée, maîtriser notre destin. Nous le pouvons en comptant d’abord sur nos propres forces, et en agissant au niveau de l’Europe, à condition que celle-ci soit réorientée. Ce sera une des responsabilités principales du prochain chef de l’Etat. Nous sommes capables de nous dépasser chaque fois que nous nous mobilisons sur une cause qui nous rend fiers. La France est un grand peuple, capable du meilleur s’il retrouve la confiance en lui, la confiance en l’Etat et en celui qui l’incarne."

Lisez l'intégralité de cette lettre sur le site de campagne de François Hollande.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans En campagne
commenter cet article

commentaires