Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Une souris rose
  • Une souris rose
  • : Chroniques ordinaires d'une militante socialiste rénovatrice de Haute-Garonne.
  • Contact

Paroles

On est socialiste à partir du moment où l'on a cessé de dire « bah,  c'est l'ordre des choses et nous n'y changerons rien », à partir du moment où l'on a senti que ce prétendu ordre des choses était en contradiction flagrante avec la volonté de justice, d'égalité et de solidarité qui vit en nous.

Léon Blum

Rechercher

http://agauchepourgagner.fr

8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 21:21

molex_en_lutte.jpg

La campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy avait marqué le retour, avaient dit les commentateurs, du volontarisme politique. Depuis, on a constaté surtout que les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Je ne laisserai pas faire ci !... Pas question de ça !... Les déclarations flamboyantes n'ont pas manqué. Les actes ont rarement suivi. A Gandranges, les salariés ont élevé une plaque à la mémoire des promesses non tenues d'un président qui s'était engagé sur l'avenir de l'usine.
Un exemple parmi d'autres, que j'ai vécu de près: le comportement de Christian Estrosi, ministre de l'industrie, et élève appliqué de la méthode du patron, dans le dossier Molex. Les déclarations ont parfois été tonitruantes. Il est allé jusqu'à menacer Molex de boycott. Tout ça pour en arriver à un accord de reprise en trompe l'oeil dans le dos des salariés. Fin décembre encore, le ministre se félicitait dans la presse d'avoir obtenu le règlement du problème sur le congés de reclassement. Car Molex, mesquin jusqu'au bout, fait des difficultés pour le paiement de l'indemnité de reclassement pour les ex Molex embauchés chez VMI, Villemur Industries, la nouvelle société issue de l'accord de reprise. En fait, il y a encore quelques jours, la question n'était pas du tout réglée et quelques pressions se faisaient jour, mettant dans la balance l'autre question non réglée, la prorogation des mandats des élus pendant la période de reclassement.
Bref, beaucoup d'agitation, peu de résultat. On peut regretter que beaucoup de journalistes se contentent de relayer les déclarations sans les mettre en perspective. Malgré tout, à force, cela va peut-être commencer à se voir ?

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Socialiste
commenter cet article

commentaires