Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Une souris rose
  • Une souris rose
  • : Chroniques ordinaires d'une socialiste de Haute-Garonne.
  • Contact

Paroles

On est socialiste à partir du moment où l'on a cessé de dire « bah,  c'est l'ordre des choses et nous n'y changerons rien », à partir du moment où l'on a senti que ce prétendu ordre des choses était en contradiction flagrante avec la volonté de justice, d'égalité et de solidarité qui vit en nous.

Léon Blum

Rechercher

http://agauchepourgagner.fr

26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 21:54

Bouyer est une entreprise située à Montauban qui travaille dans le domaine de la sonorisation de puissance (par exemple, pour le ferroviaire).
Entreprise au départ familiale, revendue pour un temps au groupe américain Tyco, elle a été cédée en 2008 au groupe allemand Funkwerk.
Depuis des années, les salariés ont lutté pour défendre l'emploi face à des plans sociaux qui se sont succédés. Des victoires juridiques ont été obtenues devant les tribunaux.
Malgré tout cela, le dernier PSE en date ("Plan de Sauvergarde de l'Emploi", c'est bien le nom officiel d'un plan social, très joli, mais très inapproprié) concerne les 126 salariés restants, l'entreprise ayant été mise en redressement judiciaire depuis mi-janvier suite à la décision de dépôt de bilan prise par le groupe. Ainsi, ce serait à la collectivité, et non au groupe actionnaire, qui pourtant ne manque pas de ressources financières, de payer le coût du plan social.
Le carnet de commandes n'est pas vide, mais voilà encore un site industriel qui disparaitrait, détruit par le manque d'investissement et les choix financiers.
La situation des salariés est de plus très difficile au point que l'expert mandaté par les représentants du personnel a tiré la sonnette d'alarme.
Pour en savoir plus et manifester votre soutien aux salariés en signant la pétition :
le site Sauvons Bouyer .

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Actions
commenter cet article

commentaires