Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Une souris rose
  • Une souris rose
  • : Chroniques ordinaires d'une militante socialiste rénovatrice de Haute-Garonne.
  • Contact

Paroles

On est socialiste à partir du moment où l'on a cessé de dire « bah,  c'est l'ordre des choses et nous n'y changerons rien », à partir du moment où l'on a senti que ce prétendu ordre des choses était en contradiction flagrante avec la volonté de justice, d'égalité et de solidarité qui vit en nous.

Léon Blum

Rechercher

http://agauchepourgagner.fr

21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 15:27

Voilà la souris rose de retour dans le monde de la communication moderne ! Toutes mes excuses pour mes lecteurs attentifs qui auraient eu bien des raisons de se lasser de ce silence, et merci à tous ceux qui sont tout de même revenus sur ce blog régulièrement.

Des incidents techniques indépendants de ma volonté ont été la cause principale de ce trop long interlude… Il me semble parfois en effet plus simple de faire voler un satellite que d’avoir un matériel bureautique qui fonctionne à la maison ! Enfin, voilà la situation quasiment rétablie, suffisamment en tout cas pour pouvoir faire vivre ce blog de nouveau facilement…

Facilement, techniquement j’entends, car sur le fond, je dois avouer que la situation politique dans laquelle se trouve le PS me semble si triste qu’un certain découragement me gagne parfois. Je suis très inquiète pour le congrès de Reims, vu la tournure prise ces derniers mois et notamment depuis la Rochelle. Et depuis 2002, après les congrès de Dijon et du Mans, où ceux qui voulaient construire un nouveau parti socialiste n’ont pas réussi, il faut bien en faire le constat, à entraîner le parti dans cette rénovation, un peu de lassitude certainement nous gagne… Malgré tout, quand on est socialiste, que faire d’autre que s’engager, prendre position, et tenter d’agir ? Laisser faire, si cela est parfois tenant quand on voit le gâchis, c’est subir. Je ne crois pas que ce soit une solution. Peut-être mon engagement syndical, plus concret, plus direct, plus en prise avec la vie quotidienne, me permet-il de compenser les déceptions de mon engagement politique. Mais le syndical ne suffit pas. L’action politique est nécessaire, surtout face à une droite décomplexée et un Sarkozy aux affaires. Alors haut les cœurs et continuons le chemin !

Et à propos de monde moderne et d’action, je voudrais quand même parler d’Edvige, car à ce stade il bouge encore. C’est bien une victoire de la mobilisation que le recul du gouvernement, mais il faut rester vigilant – allez voir sur le site non à edvige qui continue à vivre.

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Actions
commenter cet article
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 21:55

Mon ordinateur, qui était en bien mauvais état ces dernières semaines, n'est pas encore en pleine forme, mais suffisamment remis pour me permettre de relayer, juste à temps, le nouvel appel interprofessionnel, à l'initiative de la CGT et de la CFDT , auquel se sont joint la FSU et Solidaires, de demain 17 juin :

Pour la retraite solidaire et contre la déréglementation du temps de travail
124 manifestations prévues dans toute la France
Toulouse : départ 14h00 Jeanne d'Arc


29 mars, 1er mai, 22 mai ... nos semelles ont déjà été un peu usées en ce printemps 2008. Mais elles sont solides ! Soyons de plus en plus nombreux, salariés du privé et du public, à manifester pour défendre nos retraites et faire reculer le gouvernement avec ses mauvais coups sur le temps de travail.

La liste des manifestations partout en France est sur le site de la
cgt.

Le PS de Haute-Garonne apporte tout son soutien à cette manifestation. Rendez-vous PS : 14h00 Jeanne d'Arc devant la pharmacie

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Agenda
commenter cet article
30 avril 2008 3 30 /04 /avril /2008 22:47

Alors que les souvenirs de Mai 68 sont partout rappelés, alors que l'actualité nous fournit son lot quotidien de mauvaises nouvelles pour le monde du travail, soyons nombreux à manifester !

Pour les salaires, l’emploi, la retraite, la santé, la défense des services publics

Toulouse – 10H00 - place Arnaud Bernard

La CGT appelle naturellement à participer aux manifestations préparées dans tout le pays.

A lire sur le site de l'UD CGT de Haute-Garonne : le 1er mai, journée internationale de lutte, un petit rappel historique, et la liste des manifestations en Midi-Pyrénées.

Le PS de Haute-Garonne sera bien entendu présent. Rendez-vous : 10h00 devant la pharmacie place Arnaud Bernard.

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Agenda
commenter cet article
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 21:51

29Mars.JPGLa CGT, avec la FSU, a décidé de faire du samedi 29 mars une journée de mobilisation pour peser sur les rendez-vous 2008 entre syndicats, patronats et gouvernement.

 

Tous ensemble pour l’avenir des retraites

Manifestons le samedi 29 mars 2008

Toulouse : départ 10h00 - Jeanne d’Arc

 

Appel unitaire interprofessionnel de la CGT avec la FSU et Solidaires


Parcours : place Jeanne d’Arc – Monuments aux Morts – rue de Metz – rue d’Alsace Lorraine – place Wilson – Capitole

Vérifiez vendredi soir, en cas de changement de parcours de dernière minute !

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Agenda
commenter cet article
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 12:20

« Qu'il est loin mon pays, qu'il est loin… » chantait Claude Nougaro…
Me voilà connectée depuis le Limousin après ces jours loin de la Haute-Garonne. J’étais en effet toute cette semaine à Lyon, dans la délégation de Midi-Pyrénées pour le 38e congrès national de la Fédération de la Métallurgie CGT. Une merveilleuse semaine, riche de réflexions et de fraternité, vraiment une grande satisfaction militante et des moments que je n’oublierai pas… Très différent d’un congrès du PS en tout cas, j’y reviendrai. Le seul bémol : pas d’accès internet en libre service dans le centre des congrès. Et comme les journées étaient très chargées, une semaine sans connexion possible.
Du coup, à peine le temps de savourer la victoire de Pierre Cohen dimanche dernier, par télé interposée pendant que je faisais mes valises, et pas possible d’assister au Bureau Fédéral et au Conseil Fédéral de lundi dernier, où pourtant beaucoup de petit lait a dû se boire. La joie n’en était pas moins grande. On savait que c’était possible, mais que ce serait serré. Ou réciproquement… Et bien c’est fait, enfin Toulouse est revenue à gauche. Bravo Pierre, et merci ! Et bravo à tous les camarades toulousains qui ont mené belle campagne. Un nouvel air s’est levé sur la ville rose, de nouvelles têtes amies arrivent au Capitole. Que du bonheur ça aussi !

Pas le temps non plus de donner les résultats d’Aigrefeuille, où la situation est en revanche plus complexe. Nous votions dimanche dernier pour élire les 3 derniers conseillers. Voici les résultats tels que je les ai notés au dépouillement.

Inscrits : 587 ; Votants : 459 (483 au 1er tour), soit plus de 78 %. Blancs et nuls : 11

La « liste entière » de 3 noms de J.L. Grudé obtient 234 voix, celle de 3 noms de G. Tangoletto 168 voix. Peu de panachages cette fois. Les 3 candidats de la liste de Geneviève Tangoletto, liste pourtant majoritaire avec les 12 sièges acquis au 1er tour, ne sont donc pas élus. Ce qui veut dire que le maire de la commune ne sera pas la tête de liste. Décidemment, après le départ en cours de mandat de Christophe Gil, maire élu en 2001, il sera dit qu’encore une fois Aigrefeuille aura un maire que ses habitants n’auront pas directement choisi. D’après mes informations, le conseil municipal devait se tenir ce vendredi et peut-être mes lecteurs d’Aigrefeuille savent-ils déjà le résultat. Mais comme je ne suis pas sur place, je ne vais pas risquer d’écrire des bêtises, si jamais il y avait eu du changement par rapport à ce que je sais.

En attendant, comme disait Desproges dont je relis les chroniques : « Quant au mois de mars, je le dis sans aucune arrière-pensée politique, ça m’étonnerait qu’il passe l’hiver ».

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Couleur locale
commenter cet article
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 23:36

P1010007.JPGIl y a 219 ans la révolution française apportait avec elle la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.
« Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément. » (Art. 3).
Il y a 217 ans, le droit de vote voyait le jour, avec le suffrage censitaire indirect dans la constitution.
Il y a 216 ans, le suffrage universel masculin était voté pour la première fois par la Convention. 
Il y a 213 ans, le suffrage censitaire revenait avec le Directoire.
« IV - Assemblées électorales - Art. 35. - Nul ne pourra être nommé électeur, s'il n'a vingt-cinq ans accomplis, et s'il ne réunit aux qualités nécessaires pour exercer les droits de citoyen français, l'une des conditions suivantes, savoir : 
- Dans les communes au-dessus de six mille habitants, celle d'être propriétaire ou usufruitier d'un bien évalué à un revenu égal à la valeur locale de deux cents journées de travail, ou d'être locataire, soit d'une habitation évaluée à un revenu égal à la valeur de cent cinquante journées de travail, soit d'un bien rural évalué à deux cents journées de travail ; 
- Dans les communes au-dessous de six mille habitants, celle d'être propriétaire ou usufruitier d'un bien évalué à un revenu égal à la valeur locale de cent cinquante journées de travail, ou d'être locataire, soit d'une habitation évaluée à un revenu égal à la valeur de cent journées de travail, soit d'un bien rural évalué à cent journées de travail ; 
- Et dans les campagnes, celle d'être propriétaire ou usufruitier d'un bien évalué à un revenu égal à la valeur locale de cent cinquante journées de travail, ou d'être fermier ou métayer de biens évalués à la valeur de deux cents journées de travail.
- A l'égard de ceux qui seront en même temps propriétaires ou usufruitiers d'une part, et locataires, fermiers ou métayers de l'autre, leurs facultés à ces divers titres seront cumulées jusqu'au taux nécessaire pour établir leur éligibilité. »
Il y a 209 ans, le Consulat instituait le suffrage universel masculin pour les plus de 21ans, limité par le système des listes de confiance : élection au suffrage universel de listes de confiance communales, qui élisent des listes départementales, qui élisent  une liste nationale dans laquelle Le Sénat choisit les membres des assemblées législatives.
Il y a 193 ans sous la Restauration, le suffrage universel masculin était de nouveau remplacé par à un suffrage censitaire. Seuls les hommes de plus de 30 ans payant une contribution directe de 300 francs ont le droit de vote.
Il y a 188 ans une loi permettait aux électeurs les plus imposés comme les grands propriétaires fonciers de voter deux fois.
Il y a 178 ans, avec la monarchie de juillet, le double vote était supprimé, l’âge minimum pour voter était abaissé à 25 ans, et la gauche portait une réforme électorale avec l'abaissement du cens et l'ouverture du droit de vote à des personnes ne justifiant pas du cens requis mais ayant démontré leurs « capacités » par certaines fonctions (officiers supérieurs et généraux, membres de l'Institut, professeurs, etc.)..Suffragette 1928 Paris. (site Université d'Angers)
Il y a 160 ans, la République décrétait le suffrage universel par un vote secret pour les hommes de plus de 21 ans.
Il y a 80 ans, on emmenait au poste des manifestantes de la Ligue française du droit des femmes qui manifestaient pour le droit de vote à Paris.
Il y a 63 ans, en France les femmes votaient pour la première fois.
Il y a 34 ans, un jeune de 18 ans pouvait voter.
Aujourd’hui encore, tous les étrangers habitant et travaillant en France ne peuvent pas voter dans leur commune s’ils ne sont pas citoyen européens.
Alors, dimanche, une petite pensée pour tout ce chemin pour juste pouvoir déposer un bulletin dans l’urne…

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Actions
commenter cet article
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 08:58

Rassemblement avec Pierre Cohen

Mercredi 12 mars , 20h30

Salle Jean Mermoz à Toulouse

(parc municipal des sports)

Les résultats du 1er tour offrent une chance historique : mettre fin à 37 ans de droite à Toulouse !

Pas une voix des Toulousains qui veulent le changement ne doit manquer dimanche prochain à la liste de Pierre Cohen.

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans En campagne
commenter cet article
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 22:55

Voilà les résultats en synthèse tels que je les ai notés ce soir à la mairie.
Inscrits : 587
Votants : 483 (soit plus de 82 % de participation).
12 candidats sur 15 de la liste de Geneviève Tangoletto sont élus au 1er tour. Ils obtiennent de 244 à 258 voix. Nous revoterons donc pour élire les 3 derniers dimanche prochain. Aucune des 2 têtes de liste n’est élu(e).
Le dépouillement fut long, car il y eu beaucoup de panachages. Le comptage des votes « listes entières » est l’inverse du résultat global : 166 voix « liste entière G.Tangoletto », 171 voix « liste entière J.L. Grudé ».
J’ai noté le détail, mais je ne trouve pas très nécessaire de publier sur internet combien de voix a obtenu chacun des candidats du village. Les procès-verbaux seront en mairie.

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Couleur locale
commenter cet article
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 17:39

columbusNames-copie-1.JPGPériode riche pour l’Europe spatiale : après le laboratoire Columbus, le premier ATV, cargo européen autonome, a été lancé ce matin. Encore un inédit, avec une manœuvre de rendez-vous complexe avec la Station Internationale début avril. La mission peut être suivie sur le site ATV de l’ESA ou sur le ATV blog.
Photo : ESA/NASA, sur Columbus blog.

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Evasions
commenter cet article
8 mars 2008 6 08 /03 /mars /2008 17:45

Voilà, c’est mieux. Je me familiarise avec la nouvelle plateforme d’administration de ce blog qui a évoluée, créant quelques désordres et aléas de publication que je n’ai pas eu le temps de franchement maîtriser, désolée pour mes patients lecteurs.
Du grand ménage à la journée internationale de la femme ce 8 mars, le pas est aisé à franchir. Il est un peu amer. Non par expérience personnelle, j’ai cette chance (et merci les parents et les beaux-parents pour l'éducation !), quoiqu'il y aurait beaucoup à dire sur la difficulté d'être une femme dans un monde politique et professionnel tous deux encore dominés par des modèles de comportement plutôt masculins. Mais la pensée de toutes les inégalités que subissent les femmes, dans toutes les sociétés y compris dans la nôtre, me révolte. Et surtout en comparaison de cette pauvre journée. Bonne conscience, ou réel symbole permettant au moins d’en parler un peu ? Cela me laisse franchement dubitative, et je crois plus à l'action concrète, sur le plan syndical, sur le plan politique, pour faire avancer les choses. Pour profiter au moins du symbole du jour, je vous invite à faire un petit tour sur l’observatoire des inégalités, site très riche pour ceux qui veulent mieux cerner les injustices de toutes sortes, pour ainsi mieux les combattre.

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Actions
commenter cet article