Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Une souris rose
  • Une souris rose
  • : Chroniques ordinaires d'une militante socialiste rénovatrice de Haute-Garonne.
  • Contact

Paroles

On est socialiste à partir du moment où l'on a cessé de dire « bah,  c'est l'ordre des choses et nous n'y changerons rien », à partir du moment où l'on a senti que ce prétendu ordre des choses était en contradiction flagrante avec la volonté de justice, d'égalité et de solidarité qui vit en nous.

Léon Blum

Rechercher

http://agauchepourgagner.fr

5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 22:27

Le Transport A la Demande (voir le site de Tisséo) fut l’un des sujets du Conseil Municipal du 23 octobre. La Mairie s’est dite décidée à faire avancer le dossier. Une pétition a circulé, dont la mairie dit qu’elle sera utile pour démontrer qu’il y a une attente. La discussion au Conseil a porté sur la rentabilité et sur ce que cela apportait réellement. Il a été souligné l’intérêt pour les ados, qui sont maintenant nombreux dans la commune. Je pense que cela peut aussi séduire de temps en temps tous ceux qui sont amenés, pour leur travail notamment, à se déplacer vers la ville centre… c'est-à-dire un certain nombre d’entre nous, au vu de l’organisation centralisée du territoire. Si vous trouvez que le TAD est une bonne idée pour Aigrefeuille, pourquoi ne pas le dire si cela peut aider, en écrivant à la mairie : mairie.aigrefeuille31@wanadoo.fr ?

Quelques autres points du Conseil en bref :

-         nommage de voies, plan du village en préparation

-         décisions sur les taxes des divers projets de lotissements (nous en reparlerons…)

-         achat de 3 parcelles qui étaient en réserve foncière : deux « languettes » pour sécuriser le chemin de Bellevue, un de 3 hectares, en bas du chemin de Bellevue, dans le but de l’aménager en terrain de loisir

-          les nouvelles règles de concession du cimetière

-         des informations sur les modifications au SIVURS, le syndicat auquel Aigrefeuille adhère pour la restauration scolaire, qui est parti à Pechabou avec une mise aux normes. Une augmentation du prix du repas est à prévoir, que la commune répercutera directement.

-         une demande d’électricité pour un camion de restauration rapide une fois par semaine. La demande est à préciser (un four ou une lumière, ce n’est pas pareil pour). Mais plus généralement, comme ce serait bien d’avoir quelques commerces même itinérants dans le village !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Couleur locale
commenter cet article

commentaires

Fan2Zaz 03/04/2007 08:42

J'ai reçu là plus que "quelques éléments", merci beaucoup.
Et si je suis bien d'accord pour dire qu'il faut choisir ses priorités, et qu'on ne peut raisonnablement souhaiter bénéficier de tout le "confort" urbain dans notre  belle campagne, je note également qu'un chiffre a été avancé : 30 000 euros par an serait facturé à la commune de Drémil... C'est déjà une vraie info : cela signifie que le fait de ne pas appartenir à l'agglomération n'est pas un handicap insurmontable, et qu'il s'agit donc de volonté politique, de choix et de priorités !
J'ai beaucoup aimé votre description de notre canton (dans un autre article...) qui parlait d'une moitié rurale et d'une autre "semi-urbaine". Sans doute que l'intercommunalité pourrait être une réponse en terme de transports. Car qui dit transports en commun dit moins "d'isolement". Nos jeunes le réclament. Nous devons le faire pour eux...

Fan2Zaz 29/03/2007 14:03

Quelle est la faisabilité réelle d'un tel projet de transport à la demande ?Les communes sont-elles maîtresses de telles avancées pour leurs habitants ou restent-elles dépendantes du bon vouloir du syndicat gérant tout puissant ?
Autant de questions qui, à ce jour, restent posées ?... Le conseil municipal d'Aigrefeuille a-t-il été plus loin dans la démarche ?...

Marie-AgnÚs Gandrieau 02/04/2007 23:47

Pour ce qui est d'Aigrefeuille, je ne suis pas élue et ne peut donc répondre pour le Conseil Municipal. J'ai cru comprendre qu'il y avait la volonté de se saisir de ce dossier, et que depuis cela avançait à petits pas. Le mieux est de demander à la mairie, si vous habitez la commune.Quant à la faisabilité, je pense que cela soulève plusieurs questions. D'abord celle de l'intercommunalité. Car en effet ce type de moyens, géré ici par le syndicat Tisséo-SMTC, s'adresse en priorité à la communauté d'agglomération du Grand Toulouse ou à des communautés de communes. Aigrefeuille n'est pas dans l'agglomération, mais juste au bord. Dans ce type de commune semi-rurale, difficile de demander le beurre (un environnement rural préservé) et l'argent du beurre (toutes les facilités de l'agglomération). Il nous faut peut-être choisir nos priorités.Cela dit, d'autres formes d'intercommunalité devraient être possibles selon moi. Encore sont-elles à définir, en terme de projet, ce qui pour l'instant n'est pas le cas.Accéder au TAD est plus difficile pour une commune isolée, mais ce n'est toutefois pas impossible. La commune de Drémil-Lafage n'est pas dans l'agglomération, mais bénéficie d'un tarif intégré . Stéphane Coppey, élu à Balma, lors d'une réunion sur l'environnement à Aigrefeuille en Novembre indiquait qu'il en coûtait à Drémil 30 000 euros par an. Cela peut être plus pour une commune seule (selon la longueur et le nombre des rotations par exemple). Pour une petite commune comme Aigrefeuille, la question est certes délicate. Financièrement, mais aussi en terme de poids en effet face au syndicat intercommunal.J'en dirai plus sur le sujet des transports quand j'aurai un peu plus de temps. En espérant avoir donné quelques éléments.