Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Une souris rose
  • Une souris rose
  • : Chroniques ordinaires d'une militante socialiste rénovatrice de Haute-Garonne.
  • Contact

Paroles

On est socialiste à partir du moment où l'on a cessé de dire « bah,  c'est l'ordre des choses et nous n'y changerons rien », à partir du moment où l'on a senti que ce prétendu ordre des choses était en contradiction flagrante avec la volonté de justice, d'égalité et de solidarité qui vit en nous.

Léon Blum

Rechercher

http://agauchepourgagner.fr

20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 23:43

La une de Libé du jour titrant « Royal / Bayrou, au finish » m’a un peu agacée. J’en ai assez en effet de la stratégie d’illusionniste de François Bayrou.

Je ne sais pas ce qu’il sert de dire à ceux qui se sentent de gauche et s’apprêteraient à voter Bayrou, car cela me laisse un peu perplexe. Car comme a dit DSK très clairement, « quand on est de gauche, on vote à gauche ». Et Bayrou, même s’il essaie de faire croire autre chose, c’est la droite.

François Bayrou a en effet été ministre de Balladur puis de Chirac. Il a mis le peuple de gauche dans la rue pour défendre la laïcité attaquée à propos de la loi Falloux en 1994. Son parti a voté les lois majeures du gouvernement dans la dernière législative. Les élus UDF sont issus des accords avec l’UMP. Comment pourrait-on d’un seul coup changer à ce point, renier tout cela ?

Quant à son projet politique, en plus de tenir sur un timbre poste, comme a dit Arnaud Montebourg, il suffit de le lire pour voir de quel côté il est, sur le plan économique, sur la fiscalité par exemple. Un projet d’une droite certes moins dure que celle de Sarkozy, mais de droite pareillement.

Certains auraient été sensibles à ce que semblaient dire les sondages ( ! ) : Bayrou le meilleur rempart à Sarkozy. Il faudrait d’abord que ce soit vrai. En tout cas je connais nombre de militants socialistes, moi la première, qui cette fois s’ils avaient à choisir entre Sarkozy et Bayrou voteraient blanc. Que cela soit bien clair.

Et puis, avec qui gouvernerait-il, ce magicien qui bâtit son futur gouvernement en allant chercher des membres des partis qui sont ses adversaires ? Au PS en tout cas, il n’a pas eu de succès. A part pour ceux qui souhaiteraient Michel Rocard Premier Ministre et Claude Allègre à l’Education, je ne vois pas bien où ce choix pourrait conduire, si ce n’est à la confusion, et à une impasse politique.

Enfin, ne tournons pas autour du pot, voter Bayrou, c’est éliminer la gauche.

Les indécis ont la clé du premier tour… encore deux jours pour réfléchir …

Et maintenant, après une dernière soirée dans les rues de nos communes pour le dernier tract, les militants vont se coucher. La suite, dimanche !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marie-Agnès Gandrieau - dans Socialiste
commenter cet article

commentaires

Bertrand 27/04/2007 18:35

Heureusement que du fond de son impasse, Bayrou nous aide à occuper le devant de la scène et les médias, tandis que le nain des Hauts de Seine s'agite vainement en essayant de lutter contre son image d'empêcheur de débattre en rond.
Et de voir les sarkozistes taper sur Bayrou au risque de dégouter son électorat. Quelle poilade !!!